Le livre à acheter / The book to buy: Noël en février by Sylvia Hansel

Demain, il n’y a qu’une chose valable à faire: vous procurer Noël en février, le premier roman de Sylvia Hansel paru aux éditions Rue Fromentin / There’s only one thing to do tomorrow: buy Noël en février, Sylvia Hansel’s first novel published by Rue Fromentin.
10417775_10152822811248051_3367447310701339326_n

C’est aigre, c’est tendre, c’est cynique, c’est sensible, c’est drôle, c’est nostalgique, et surtout, c’est bien écrit. Comme une connasse de journaliste que je suis, j’ai eu la chance et le privilège de pouvoir le lire il y a déjà plusieurs semaines, en revenant de Paris, mais du coup je peux vous dire que les arbres qui ont été abattus pour faire les pages de ce premier roman ne l’ont pas été en vain – contrairement à ce qu’on peut trouver en librairie en ce moment comme les livres d’une certaine V.T et d’un certain E.Z. Bref, ce Noël en février, j’en avais déjà dévoré la moitié pendant mon trajet en Eurostar qui me ramenait à Londres. C’est une chose assez rare pour être signalée: rares sont les livres que je lis quasi d’une traite parce que je ne suis pas patiente, parce qu’il y a toujours des longueurs et parce que je m’ennuie très rapidement. Là, rien de tout ça. De quoi ça parle? De cette horrible période que je ne revivrais pour rien au monde: l’adolescence. A travers les expériences de Camille entre sa famille un peu beauf et son bahut le tout perdu dans le fin fond de la France, on redécouvre ces tourments qui font ce que nous sommes aujourd’hui, le tout raconté avec un brin de cynisme, une bande-son sincèrement rock imparable et un rythme littéraire qui pourrait bien renouveler le genre.
It’s bitter, it’s tender, it’s cynical, it’s sensitive, it’s funny, it’s nostalgic, but most of it, it’s well written. As a fucking journalist I am, I had the privilege to read it several weeks ago, but, fact, now I can tell you it worth it. Yep, the trees killed to print this book have been killed for a good reason as this first novel deserves to be read. I started to read Noël en février on my way back to London, in the Eurostar, and in 2h15 I was already almost at the end of the story. This is a good sign, as usually I’m a lazy reader, and rare are the books I’m reading that fast just because the story appeals me so much as well as the way it’s written. The story? That horrible moment I wouldn’t live again no matter what: adolescence. Through the eyes of Camille, the main character from a working-class family who lives in the middle of nowhere in France and is a newbie at school, you’re back to all these weird and conflicting feelings from a past life, those whithout we wouldn’t be where we are now, but in a clever way, with an incredible and sincere rock’n’roll soundtrack in the background and that rythm in the writing that could renew the genre.
http://www.amazon.fr/No%C3%ABl-en-f%C3%A9vrier-Sylvie-Hansel/dp/2919547356

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s